webleads-tracker

« Qu’est-ce qu’un PLM ? » – Suite et fin des questions

  • 0
  • 18 août 2020
Qu'est-ce qu'un Product LifeCycle Management

1. Qu’est-ce qu’un logiciel PLM (Product Lifecycle Management) ? LE concept à retenir.

Le benefice majeur qu’apporte une solution PLM, et sur lequel chacune de ses fonctionnalités se basent, est la capacité à construire et partager une unique version de la vérité. Nous détaillons ce sujet dans notre solution brief « From specification management to information continuity ».

gestion des spécifications et données produits

Si vous avez déjà fait l’un des commentaires suivants :

  • « Je dois courir après l’information et compiler toutes les données avant de pouvoir effectivement travailler. » ;
  • « Nous avons trop de protocoles de validations et cela nous ralentit. » ;
  • « Une fois que l’information est saisie, nous ne pouvons plus la modifier ou la réutiliser pour de nouveaux projets. » ;

votre principale priorité devrait être de consolider votre gestion de l’information produits et projets.

2. Qu’est-ce qu’un logiciel PLM ? LA notion qui pose problème.

Nous identifions deux concepts PLM qui posent généralement problème, et qui sont, d’une certaine manière, connectés.

Le premier est la valeur ajoutée qu’il y a à voir et intégrer sa solution PLM de manière holistique. La technologie PLM exprime son plein potentiel quand elle est utilisée comme unique, ou a minima centrale, solution pour le développement de nouveaux produits, et est capable d’embrasser tous ses aspects. Bien sûr, certains fournisseurs PLM vous apporteront un outil de formulation parfaitement satisfaisant. Cependant, le considérer comme un simple add-on à ce que vous avez déjà en place montrera rapidement un intérêt limité. Vous ne bénéficierez pas de la traçabilité bout-en-bout de l’information produit que permet une solution PLM exhaustive. De plus, décider après-coup de basculer votre gestion NPD (New Product Development) sur les briques PLM que vous avez implémentées demandera un retravail laborieux de ce qui a déjà été fait. Cela ne veut pas dire, cependant, qu’il est impossible d’implémenter une solution PLM progressivement, module par module. C’est en réalité l’approche commune et la plus recommandée.

Le deuxième est concept est le fait qu’une solution PLM est structurante mais qu’elle a besoin d’être structurée. Comprendre, faire vôtre et traduire en exigences opérationnelles son approche holistique vous demandera du temps et du travail. Un projet PLM est l’opportunité de ré-envisager votre activité de développement de produits sous un nouvel angle. Aussi, vous devrez structurer votre solution PLM pour qu’elle réponde à vos besoins et exigences spécifiques de NPD. Cela doit devenir une mission inter-départementale et ne sera aussi efficace que ce que vous en ferez.

3. Qu’est-ce qu’un logiciel PLM ? Sa principale limite.

L’une des principales limites de la technologie PLM est certainement sa mise en place. Il n’y a rien de techniquement insurmontable mais une mise en place réussie demande du temps, de la réflexion et de la planification. La réussite d’une telle opération est à la portée de toute entreprise ayant compris l’importance d’engager ses équipes.

Un autre point est le manque d’expertise PLM sur le marché, encore plus prégnant sur des segments spécifiques comme les PGC (Produits de Grande Consommation), comparé à d’autres technologies plus populaires comme l’ERP (Enterprise Resource Planning). Comme discuté dans notre Buyer’s Guide : Choosing the Best PLM Software, il est crucial de choisir un fournisseur capable de fournir des preuves de son expertise dans votre industrie.

Guide choisir la meilleure solution PLM

Cependant, lorsque votre projet prend de l’ampleur, la saisonnalité joue sur les effectifs, les collaborateurs joignent et quittent l’entreprise, etc. le marché du PLM souffre d’un « pool » d’experts disponibles limité. De la même manière que tout industriel des PGC est soumis à une certaine forme de saisonnalité, il en va de même pour les éditeurs de logiciels. Vous devez vous assurer que votre fournisseur anticipe correctement la charge apportée par votre projet. Il peut être plus sage de choisir un fournisseur suffisamment honnête pour vous avouer qu’il n’est pas en mesure de prendre votre projet avant 2 mois. Précipiter le lancement d’un projet sous-équipé en ressources humaines, d’un côté ou de l’autre, coûtera considérablement plus que la simple frustration de patienter quelques semaines.

4. Qu’est-ce qu’un logiciel PLM coûte à l’entretien ?

Les besoins et coûts d’entretien de votre solution PLM dépendront principalement du choix que vous ferez entre une solution PLM on-premise et une solution cloud.

Suit un extrait de notre article de blog qui résume la question de l’entretien : « Si vous avez l’expertise en interne, la charge disponible, le matériel informatique adéquat et êtes capables de résoudre les urgences en toute autonomie, une solution PLM on-premise doit être considérée. Cependant, si pour quelque raison que ce soit, vos Managers IT n’ont pas assez de disponibilités, votre infrastructure IT n’est pas assez robuste pour une base de données PLM ou vous ne savez simplement pas comment réagir en cas de faille de sécurité, par exemple, considérez d’opter pour un hébergement externalisé de votre solution PLM. »

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !