webleads-tracker

PLM cloud : un atout capital à la portée des industriels

  • 0
  • 30 juin 2020
PLM coud ou PLM on premise : nos conseils pour les industriels

Les avantages comparatifs d’héberger ses solutions et données logicielles en interne ou d’en déléguer la responsabilité à un fournisseur externe ont déjà été largement discutés. Cependant, nous souhaitons partager notre réflexion sur les conséquences d’un tel choix dans le cas spécifique d’un projet PLM. Les fournisseurs de solutions ERP (Enterprise Resource Planning) ou CRM (Customer Relationship Management) offrent les deux options depuis plusieurs années maintenant, c’est même devenu la norme. C’est en revanche encore relativement nouveau pour l’industrie PLM. En cause, la défiance des industriels à confier leurs données produits et innovation à une entité externe, défiance qui s’est heureusement dissipée. Bien que de plus en plus de vendeurs de solutions PLM offrent maintenant des options d’hébergement interne (PLM on-premise) et externe (PLM cloud ou PLM SaaS), la norme n’est toujours pas établie dans l’industrie des Produits de Grande Consommation (P.G.C.), ou Consumer Packaged Goods (C.P.G.) en anglais.

L’adoption du cloud et du SaaS (Software as a Service) a drastiquement progressé en juste quelques années. Aujourd’hui, les acheteurs d’une solution PLM font face aux même craintes, interrogations et opportunités rencontrées avec les autres technologies. Regardons cela dans le détail.

PLM cloud : quelques notions de base

Si vous n’êtes pas encore familier avec les concepts, fonctionnalités et bénéfices relatifs au PLM, nous vous invitons à lire notre page dédiée au PLM – Product Lifecycle Management. Nous y répondons à des questions de premier niveau comme : « Qu’est-ce que la gestion de cycle de vie produit ? », « A quoi sert un logiciel PLM ? », « Quelles entreprises utilisent un logiciel PLM ? », etc.

« 42% des entreprises affirment que fournir un accès permanent et d’où que ce soit à la donnée est un moteur majeur de l’adoption du cloud. » La globalisation et l’accélération de nos marchés ont intensifié notre besoin de mobilité ; mais, avec des collaborateurs ayant un accès permanent à des données critiques depuis n’importe où, n’importe quel réseau et n’importe quel terminal, se pose la question de la sûreté et de la sécurité des données. Considérez l’importance d’une telle considération, a priori anodine, au prisme de notre situation actuelle, où tout le monde a été forcé à travailler de chez soi pendant plusieurs mois.

Les solutions PLM offrent deux principaux types d’hébergement :

  • Solution PLM on-premise : le logiciel et toutes ses données sont hébergés sur vos serveurs propres.
  • Solution PLM cloud : le logiciel et toutes ses données sont stoqués sur les serveurs de votre vendeur PLM ou d’un fournisseur tiers (Microsoft, Amazon Web Services, Google, etc.). Ceci est un léger abus de language commercial puisque, théoriquement, les solutions PLM on-premise reposent aussi sur la technologie cloud.

Autorisez-nous une analogie. La quasi-totalité d’entre nous gardons notre argent à la banque, et non sous notre matelas. Parce que nous ne souhaitons pas assumer la responsabilité et le stress de sécuriser et protéger cet argent. Nous choisissons de faire confiance à quelqu’un dont c’est la spécialité et qui, en théorie, déploie les moyens appropriés. La même logique prévaut pour vos données de développement produit.

Si vous avez l’expertise en interne, la charge disponible, le matériel informatique adéquat et êtes capables de résoudre les urgences en toute autonomie, une solution PLM on-premise doit être considérée. Cependant, si pour quelque raison que ce soit, vos Managers IT n’ont pas assez de disponibilités, votre infrastructure IT n’est pas assez robuste pour une base de données PLM ou vous ne savez simplement pas comment réagir en cas de faille de sécurité, par exemple, considérez d’opter pour un hébergement externalisé de votre solution PLM.

PLM cloud : les avantages coûts

PLM cloud – ou SaaS :

  • Modèle d’abonnement avec facturation annuelle voire mensuelle, abaissant significativement la barrière d’entrée
  • L’abonnement comprend le support et les mises à jour.
  • L’abonnement est considéré comme « dépense opérationnelle ».
  • Inclue des coûts additionnels comme la formation ou les services professionnels

PLM on-premise :

  • Modèle d’achat de licences perpétuelles, présentant un coût d’acquisition élevé
  • L’achat initial n’inclue pas par défaut le support et les mises à jour. Il faut généralement souscrire, sur une base anuelle, aux services supplémentaires.
  • L’achat est considéré comme du « capital immatériel »
  • Inclue les mêmes coûts additionnels[1]

Bien que le coût d’acquisition soit déterminant dans la décision finale, un acheteur PLM doit considérer le Total Cost of Ownership (T.C.O.) de la solution. Selon vos besoins, la taille de votre organisation ou vos capacités financières, les deux options peuvent être parfaitement viables. Aussi, fonder votre décision sur la seule considération du prix est une grosse erreur.

Il semble instinctif que les solutions cloud ont été créées pour les Petites et Moyennes Entreprises (P.M.E.), favorisant un investissement initial plus faible ainsi qu’une simplicité d’accès ; mais la vérité est que les grandes multinationales peuvent en tirer tout autant de bénéfices. Les solutions PLM cloud offrent une scalabilité bien plus souple et une tranquillité d’esprit sur le long terme.

Solution PLM cloud : une expérience adaptée et progressive

L’un des avantages majeurs d’une solution PLM cloud est que chaque nouvelle fonctionnalité que vous choisissez d’intégrer ou chaque nouvel utilisateur auquel vous devez fournir un accès peuvent être activés ou désactivés en quelques clics. Vous pouvez décider d’implémenter un unique module du logiciel puis d’étendre son périmètre fonctionnel dans un second temps, fonctionnalité par fonctionnalité, module par module ou utilisateur par utilisateur.

Cela vous permet d’économiser un temps précieux et d’éviter des ennuis inutiles, ce qui sera particulièrement apprécié des organisations qui ont souffert un échec PLM par le passé ou souhaitent faire de ce nouveau projet PLM la colonne vertébrale de leur processus de digitalisation. Vous pouvez choisir l’offre d’entrée de votre fournisseur et vous assurer qu’il est fiable, que vos utilisateurs adoptent véritablement la solution et que le Return On Investment (R.O.I.) est effectivement au rendez-vous avant de passer à l’étape suivante.

Cependant, d’autres questions plus avancées se posent quant au choix d’hébergement de votre solution.

Avec une solution PLM on-premise, quand votre fournisseur publie une mise à jour du logiciel, vous devez soit prendre sur votre temps, soit payer un service supplémentaire pour l’installer et vérifier son bon fonctionnement. Votre matériel informatique doit être entretenu, mis au jour des normes de sécurité, et devriendra obsolète au fil des ans, demandant de nouveaux investissements. Aussi, votre organisation est une entité vivante et évolue au fil du temps. Vos besoins en performances, fonctionnalités ou nombre d’utilisateurs vont inévitablement changer. Votre infrastructure est-elle suffisamment agile pour absorber ces fluctuations ?

En choisissant une solution PLM cloud, vous avez automatiquement accès à toute nouvelle mise à jour, ne vous préoccupez pas de votre infrastructure d’hébergement et pouvez escalader vos exigences de performance en fonction de vos besoins. Aussi, vous vous assurez que chaque fournisseur ou partie prenante externe profite de la même qualité d’expérience que vos propres équipes.

Conclusion

Malgré notre article mettant clairement en avant les avantages des solutions PLM cloud, l’alternative on-premise ne doit pas être négligée. Cependant, les tendances sont franches et montrent une popularité croissante des offres cloud / SaaS, qui sont une source majeure d’opportunités. Les entreprises du CPG ont mis des années à se défaire de leurs peurs et à reconnaître l’accessibilité, le faible niveau de risque et la scalabilité des solutions PLM cloud / SaaS !

Lascom Lime Cloud PLM solution brochure
[1] Cloud ERP vs. On-Premise ERP. By Zach Hale for Software Advice, 04/09/2019

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !