webleads-tracker

Consumer Packaged Goods

Quels défis pour le PLM dans l’agroalimentaire ?

  • 1
  • 18 juin 2018
PLM agroalimentaire : enjeux

En travaillant dans l’agroalimentaire, vous avez déjà entendu ou même participé aux conversations qui suivent autour de la machine à café. Elles soulèvent bien des questions – étiquetage, suivi de projet, collaboration ou formulation – auxquelles une solution PLM (Product Lifecycle Management) apporte des réponses efficaces et concrètes.

PIM ? PLM ? Jamais entendu parler !

« Tu as vu le mail de l’IT ? Ils veulent rajouter un nouvel outil, un PIM ou un PLM je crois. Tu sais à quoi ça sert ? »

Le PIM (Product Information Management) et le PLM sont des solutions de gestion de l’information. Le PLM se concentre sur le processus d’innovation et de conception du produit tandis que le PIM prend le relais sur la diffusion de cette information. Ils centralisent toutes les données produits pour garantir une « unique version de la vérité » : la bonne information accessible au bon acteur au bon moment.02

Le PLM fait de la formulation un jeu d’enfant.

« A chaque petite modification de la recette, je suis obligé d’exporter les données dans un Excel pour recalculer les coûts et valeurs nutritionnelles. Je perds un temps… »

Le PLM n’est pas un récipient inerte de l’information, il embarque de nombreux modules métiers permettant notamment de créer les recettes, simuler les coûts et données techniques d’un futur produit ou identifier les points critiques (allergènes, OGM…). En conservant toutes ces itérations, il permet au service R&D de capitaliser sur l’existant et, à titre d’exemple, de créer une nouvelle recette à partir d’une ancienne déjà existante.

Equipes et fournisseurs, retrouvez-vous autour du PLM !

« Le fournisseur est en train de mettre à jour les spécifications techniques de toutes ses références. On va encore devoir les retaper dans la base de données, ça va nous prendre deux jours. »

Laboratoires, fournisseurs, sous-traitants, agences de pack… Les partenaires impliqués dans le processus de développement de nouveaux produits sont nombreux. Grâce à son portail utilisateur, le PLM devient un espace collaboratif permettant de :

  • Gérer son parc de fournisseurs
  • Récupérer les spécifications techniques d’un produit, d’une matière première ou d’un emballage auprès du fournisseur
  • Maîtriser ses processus d’appels d’offre en étudiant simplement n’importe quel couple produit/fournisseur

Cet espace collaboratif se poursuit évidemment à l’intérieur de l’entreprise. Déclinable en Project Lifecycle management, le PLM offre de nombreuses fonctionnalités taillées pour le travail en équipe. A chaque collaborateur sont attribués entre autres un niveau d’autorisation, un ensemble de tâches et un dashboard de suivi. L’utilisateur peut aussi envoyer des alertes à ses collègues, solliciter la validation d’un document ou exprimer une demande spécifique au service concerné.

Pour l’étiquetage, laissez le PLM faire le travail !

« On doit une nouvelle fois reprendre l’étiquetage du produit. Il y a eu plusieurs erreurs de traduction et il n’est pas encore conforme INCO. »

Toute l’histoire de l’étiquetage commence avec les spécifications produits, dont l’exactitude et la complétude sont assurées par le fournisseur via son portail dédié. Support multilingue, le PLM prend en charge la traduction des ingrédients et génère automatiquement le tableau des valeurs nutritionnelles ainsi que la liste des ingrédients. Le tout en parfaite conformité avec la réglementation INCO 1169/2011 ! Et si vous exportez vos produits en dehors de l’Europe, le PLM s’adapte au contexte réglementaire du marché destiné.

Un PLM bien intégré, un projet rondement mené !

« J’ai le CODIR dans 2 heures, tu peux me sortir les différentes versions du produit depuis le mois dernier ? »

Résumons. Le PLM centralise et partage l’ensemble de l’information, qu’elle vienne de l’intérieur ou de l’extérieur de l’entreprise. Il conserve toutes les versions des formules, spécifications techniques, documents, etc. Il produit et traduit automatiquement des documents clés. Il fournit à chaque utilisateur un ensemble d’indicateurs et d’outils de suivi de projet propres à son métier.
Le PLM est donc bien plus qu’un espace de stockage de l’information, c’est un véritable outil de suivi des modifications, de traçabilité et d’aide de prise à la décision. Intégré au fonctionnement de l’entreprise et pris en main par les collaborateurs, c’est un gage de sécurité, d’agilité et de dialogue dans l’entreprise. Aucun souci à se faire pour le CODIR !

Défis des industriels de l'agroalimentaire et solutions apportées par le PLM

Editeur de PLM depuis 1989, Lascom s’est emparé de ces problématiques et intègre toutes ces fonctionnalités à ses solutions logicielles. Spécialiste des CPG (Consumer Packaged Goods), nous disposons d’offres taillées pour les distributeurs , les acteurs de la RHF (Restauration Hors Foyer) et les industriels de l’agroalimentaire et de la cosmétique.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !