webleads-tracker

Consumer Packaged Goods

Étiquetage nutritionnel: bientôt le système des 5 couleurs (5-C) ?

  • 0
  • 1 septembre 2015

Etiquetage nutritionnel

Le projet de loi concernant l’étiquetage nutritionnel basé sur un code couleur a franchi une étape de plus la semaine dernière. En effet le 24 Aout dernier, la Direction Générale de la Santé a rendu publiques ses conclusions suite à l’analyse d’une douzaine de systèmes possibles afin de compléter la déclaration nutritionnelle obligatoire au moyen de graphiques ou symboles. Cela s’inscrit dans le projet de loi de modernisation du système de santé (PLMSS).

Pour rappel, en Mars dernier, la ministre Marisol Touraine informait, au travers d’un communiqué, avoir mis en place un groupe de travail constitué de distributeurs, d’industriels, de représentants d’associations de consommateurs et de scientifiques, afin de préparer la mise en place de ce nouvel étiquetage et étudier la meilleure solution (vous pouvez retrouver mon article en cliquant ici).

Ainsi ce système de score nutritionnel reposerait sur le système 5-C. Cette méthode fondée sur les critères de la FSA (Food Standazrd Agency) prend en compte différents éléments présents sur l’étiquetage nutritionnel permettant ainsi d’attribuer au produit un logo de couleur classant les aliments en 5 catégories.

Dans son rapport le HCSP (Haut Conseil de Santé Publique)  considère que « seul le système 5-C  répond aux critères de pertinence et de faisabilité d’un système d’information nutritionnelle synthétique »  (vous pouvez d’ailleurs retrouver le rapport en cliquant ici).

Ce système a également reçu l’appui d’une étude réalisée par l’ Équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle  (Inserm, Inra, Cnam, Université Paris 13). Cette étude menée à partir d’un questionnaire internet a été réalisée auprès de plus de 14 000 personnes participants à NutriNet-Santé. Selon l’équipe de recherche « le système 5-C semble le plus efficace en termes de compréhension, il a les meilleures performances y compris chez les individus ayant une alimentation plutôt défavorable sur le plan nutritionnel ».

Même si l’ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires) réaffirme « son opposition à tout dispositif simpliste reposant sur un code de couleurs et une approche médicalisée de l’alimentation », ce système semble s’imposer de plus en plus. Les industriels de l’alimentaire vont devoir s’y préparer dans les mois à venir… Affaire à suivre!

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !