webleads-tracker

Consumer Packaged Goods

Mauvaise gestion de l’information: quels sont les risques ?

  • 0
  • 6 mars 2018
Bibliothèque d'acronyme

Face à un marché très concurrentiel et à des normes de plus en plus exigeantes, il est devenu indispensable pour les entreprises de pouvoir gérer et suivre efficacement toutes les données liées aux produits, de la conception jusqu’à la mise sur le marché.

En effet, quel que soit le secteur d’activité, très peu de produits sont statiques. Le changement est la règle et non l’exception :

  • La mise sur le marché d’un nouveau produit implique la prise en compte d’un nombre croissant d’informations lié au produit et à ses composants ;
  • Les entreprises sont en recherche perpétuelle de nouvelles opportunités, si bien que même les « best-sellers » sont soumis à des révisions destinées à améliorer les profits.

Quels sont les risques d’une mauvaise gestion de l’information ?

Le système d’information, coeur des entreprises, doit permettre à la société de regrouper l’ensemble des informations circulant dans l’entreprise au sein d’un référentiel commun et central et ainsi détenir une seule version de la vérité.

Or la plupart des entreprises disposent rarement de système d’informations permettant de gérer de manière adéquate et centralisée toutes les données nécessaires pour lancer un nouveau produit. Les systèmes existants, pour la plupart manuels, et non partagés, sont souvent insuffisants et incapables de fournir les informations utiles en temps voulu. Et par conséquent, entraîne les risques suivants :

  • Des données éparpillées et dupliquées à différents endroits. Chaque département utilise ses propres informations et données et agit de façon isolée dans le processus de développement des produits,
  • Le manque de collaboration et d’intégration entre les consommateurs, les membres de l’équipe du projet et les fournisseurs,
  • Des processus de lancement de nouveaux produits qui sont, aujourd’hui, trop peu organisés et formalisés,
  • Des erreurs dans le processus de conception du nouveau produit : des mises à jour erronées de documents, des ressaisies d’informations, etc.
  • Des données insuffisamment précises pour répondre aux exigences réglementaires (exemple: des données primordiales pour constituer correctement le DIP (Dossier d’Information Produit) dans la cosmétique ou encore pour répondre aux exigences de la réglementation INCO dans l’alimentaire).

Une entreprise a besoin d’un outil flexible et transversal au développement des nouveaux produits, capable de répondre aux spécificités métiers de chaque service.

Découvrez nos solutions PLM et les logiciels PIM pour éviter ces risques.

Téléchargez notre livre blanc >> PLM/PIM: 2 approches complémentaires, 1 objectif commun: l’information produit <<

Laissez un commentaire

Archives

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !